Dernières nouvelles

13 octobre 2016

Piloter la performance organisationnelle : plus que jamais nécessaire

Par Mario Laliberté

Dans une société où l’accès aux résultats et aux chiffres clés est de plus en plus facile avec Internet, où la gouverne des entreprises est décryptée, analysée et commentée, l’enjeu de la performance est désormais un incontournable. 

Or,  pour s’assurer que la vision de l’entreprise et ses objectifs à court, moyen et long termes débouchent sur les résultats voulus, les gestionnaires sont invités à piloter la performance de leurs unités, donc à mettre en place des mécanismes de contrôle permettant d’évaluer l’atteinte de ces résultats.

La performance et ses leviers

Au sortir des Jeux olympiques, le sport surutilise la notion de performance et influence de plus en plus les organisations, particulièrement en termes de mesures de résultats.

À partir de ce constat, plusieurs leviers de pilotage peuvent être actionnés en fonction de la performance attendue :

La structure : Les processus et les activités de l’organisation sont modélisés dans une structure à laquelle se rattache un ensemble de localisation, de ressources (humaines, financières, matérielles, technologiques) dans l’optique de produire des biens et services.

Le management : L’activité de pilotage permet d’atteindre les objectifs fixés et de contrôler l’organisation. Le gestionnaire pilote ses ressources et ses activités en cherchant à appréhender les écueils qui le dévieront de sa trajectoire, en anticipant les résultats tout en se prémunissant contre les risques opérationnels.

La culture de l’entreprise : La culture fait référence à l’attachement aux valeurs professionnelles et au vécu de l’organisation et du management. Il est donc primordial d’agir sur les comportements et de se baser prioritairement sur les bonnes pratiques et retours d’expérience de cette organisation.

Le contrôle de gestion : Il s’agit d’un processus permanent qui permet à une organisation de s’assurer que les ressources qui lui sont confiées sont obtenues et utilisées avec efficience et efficacité afin de mieux orienter la stratégie et de suivre l’atteinte des objectifs.

Le processus de pilotage

La performance se vit différemment d’une organisation à l’autre. Cela  dépend de nombreux facteurs comme ses finalités, ses choix stratégiques, son histoire, sa culture, etc. Elle s’exprime sur le plan de qualité, de conformité, de délai, et s’applique à toutes les dimensions de l’entreprise. Mais quelle que soit l’organisation de référence, piloter la performance consiste, pour l’équipe de gestionnaires, à mesurer le degré de réalisation d’un objectif, d’une stratégie ou d’une activité par rapport à la vision de l’entreprise. On peut schématiquement présenter cette définition ainsi :

Pour une gestion axée sur la performance

Il appert, d’après nos investigations, que pour piloter la performance d’une organisation, il faut au préalable structurer l’entreprise, clarifier sa mission et ses objectifs, définir les principaux axes d’action par lesquels elle tentera de les atteindre, et mettre en place un système de contrôle pour vérifier l’adéquation entre les objectifs et les résultats en précisant les indicateurs les plus significatifs pour l’organisation.

La formation Piloter la performance organisationnelle a été développée spécialement, ateliers à l’appui, pour traiter de ces sujets.